FAIRE D’UN PETIT GESTE,
UN GRAND ACTE

FAIRE D’UN PETIT GESTE, UN GRAND ACTE

LE COMPOSTAGE

Pérenniser l’avenir 

À compter du 1er janvier 2024, le tri et la valorisation des biodéchets* à la source deviendront obligatoire pour tous les Européens. Le compost a de beaux jours devant lui alors, on se met à la page ?

Que ce soit à grande ou petite échelle, valoriser ses biodéchets c’est participer à un cycle, celui de la vie : ce que la Terre produit doit lui revenir. 

La fameuse phrase de Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » prend tout son sens avec le compostage. Ce que l’on nomme déchet est souvent une ressource ignorée et mal valorisée : 30 % des poubelles noires en France sont remplies de matières compostables.  Le compostage, un petit geste ? Oui mais un grand acte qui aura un immense impact sur notre avenir en réduisant nos quantités de poubelles ménagères, les coûts et la pollution qui s’y rattachent (collecte et traitement).

Quelques avantages du compost

֎ Il nourrit les micro-organismes du sol qui participent au cycle de transformation des biodéchets en nutriments assimilables par les plantes.

֎ Ces nutriments sont nécessaires au développement des plantes, elles-mêmes garantes de la vie sur Terre : alimentation animale et humaine (miam, miam, les bons fruits et légumes), absorption de CO2 et dégagement d’oxygène.

֎ Épandu au sol, le compost fertilise gratuitement vos végétaux et augmente la rétention en eau des sols.

*L’article L. 541-1-1 du code de l’environnement définit les biodéchets comme : « Les déchets non dangereux biodégradables de jardin ou de parc, les déchets alimentaires ou de cuisine provenant des ménages, des bureaux, des restaurants, du commerce de gros, des cantines, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, ainsi que les déchets comparables provenant des usines de transformation de denrées alimentaires. »

QUE PUIS-JE COMPOSTER ?

Jouez à vrai ou faux pour le savoir. Un indice : nous copions la Nature en accélérant le processus.

1. Les agrumes ne se compostent pas. 

Faux : évitez cependant de mettre les fruits abimés entiers, cela sera plus facilement digéré. Et si vous avez des rosiers, ils seront ravis d’en avoir à leurs pieds.

2.Le compost attire les nuisibles (rats et autres rongeurs).

Vrai et Faux : ils ne viendront pas forcément se nourrir dans votre composteur (ils préfèrent encore nos poubelles noires) mais ils pourraient apprécier sa chaleur pour y loger. Dans ce cas, remuez votre tas tous les jours : personne n’aime être secoué comme un prunier pendant sa sieste, y compris les pruniers d’ailleurs.

3. Le compost sent mauvais.

Faux : Lorsque le processus est équilibré. Vrai, s’il y a trop de matières humides et dans ce cas, vous serez aussi envahis de moucherons. Quand c’est le cas, rajoutez de la matière sèche (du broyat de bois dans l’idéal) et mélangez.

4. Il est utile de rajouter du terreau dans mon composteur. 

Faux : le terreau est un mélange de matières prêt à être utilisé, les organismes à l’œuvre dans le processus de compostage n’auront pas matière à se nourrir, donc à composter.

5. C’est la dose qui fait le poison.

Vrai : comme pour tout, il faut chercher l’équilibre. Moitié de matières vertes/humides et moitié de matières carbonées/sèches plus une oxygénation suffisante, c’est le secret. 

6. Je peux laisser mon sac d’épluchures biodégradable dans le composteur.

Vrai et Faux : cela dépend de votre sac. Un sachet kraft sans aucun traitement, c’est bon. Les sachets vendus comme 100 % biodégradables, cela n’existe toujours pas à ce jour… Tiens, on nous mentirait à des fins commerciales ? Comme c’est étrange.

7. J’enfouis mon compost lors des plantations.

Faux : le compost est un amendement à incorporer dans les 5 à 10 cm de surface.

8. La prise de médicaments empêche de composter le contenu du seau des toilettes sèches.

Faux : le processus de compostage viendra à bout de ces substances comme des possibles éléments pathogènes présents dans les matières fécales (l’urine est stérile à la sortie de notre corps). Par contre, on retrouve les molécules des médicaments dans les cours d’eau car elles n’y sont pas solubles : la faune et la flore aquatiques s’en trouvent impactées.

9. Les litières pour animaux se compostent.

Vrai : Pour les litières carbonées comme celles des lapins et hamsters. Faux pour les litières à base d’argiles : les minéraux ne se compostent pas sinon nous n’aurions pas de collines, ni de montagnes mais au moins le minéral revient à la terre. Les pires litières sont celles imprégnées de produits parfumés et autres recettes magiques, polluantes.

D’autres questions ? Consultez notre rubrique FAQ  

Convaincu(e) ? Contactez-nous pour en parler. 

Nos prestations

Bien composter n’est pas difficile. Mal composter non plus, hélas.
De la Lune à la Terre vous accompagne afin d’acquérir les gestes justes, adaptés à votre situation : nous œuvrons ensemble pour revenir dans le cycle du vivant.

POUR LES PARTICULIERS

Accompagnement & conseils sont facturés à 35 €/heure + les frais de déplacement.

Sont inclus dans ce tarif :
֎ le rendez-vous à domicile,
֎ la démonstration du procédé de compostage
֎ une fiche récapitulative des préconisations envoyées par courriel ou voie postale

COLLECTIFS & COLLECTIVITÉS

Compostage partagé, compostage autonome en établissement, compostage en micro plateforme : prenez contact avec moi afin d’établir le projet correspondant à vos besoins.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Bouyssou
24190 Chantérac

06 49 46 05 58

myriam@delalunealaterre.com

Contactez-nous

Une question ? Besoin d’un devis ?
Contactez-nous par téléphone au 06 49 46 05 58, en utilisant le formulaire ci-dessous ou en nous adressant un message à myriam@delalunealaterre.com

11 + 12 =

Membre du R.A.E.

Partenaire de la SCIC Au Ras du Sol

Partenaire de

Besoin d’aide ?

Prestations et services

Suivez-nous sur Facebook

Besoin d’aide ?

Plus d’information

Prestations et services

Suivez-nous sur Facebook :